Outils pour utilisateurs

Outils du site


start

Ceci est une ancienne révision du document !


Après la NES Classic Mini, la SNES Mini

Que dire sur cette nouvelle sortie de Nintendo, si ce n'est qu'elle était espérée, voir même attendue, voilà elle est annoncée pour le 29 septembre et sera disponible pour une durée limité… de quoi alimenter les spéculateurs en sommes…

Mais la SNES mini c'est quoi?

Une console qui ressemble physiquement à la mythique SNES, mais en petit et 21 jeux “classiques” de la SNES “dedans”:

  Contrat III : The Alien Wars
  Donkey Kong Country
  EarthBound
  Final Fantasy III
  F-Zero
  Kirby Super Star
  Kirby's Dream Course
  The Legend of Zelda : A link to the Past
  MegaMan X
  Secret Of Mana
  Star Fox
  Star Fox 2
  Street Fighter II Turbo
  Super Castlevania IV
  Super Ghouls'n Ghosts
  Super Mario Kart
  Super Mario RPG : Legend of the seven stars
  Super Mario World
  Super Mario World 2 : Yoshi's Island
  Super Metroid
  Super Punch Out!!

Bref quelques grands noms de la SNES, et UN exclusivité Star Fox 2… Toutefois, je tempère car cette “exclu” ne serait jamais sortie nulle part… donc difficile a dire si elle vaut la dépense ou si c'est fumé dans le feu…

Il est hélas quasi certains que cette SNES Mini ne sera pas connectée, ne sera pas extensible et qu'elle sera incapable de lire vos ancienne cartouches…

Que coute la SNES mini?

A propos de dépense, la console devrait être disponible au prix moyen de 80€ ou 90$, mais aucun prix “officiel” n'est pour l'instant disponible…

Qu'est ce qu'on à pour ce prix?

La boite devrait contenir, outre la console, un câble HDMI, un câble USB et deux manettes… à voir si les câbles de ceux-ci seront assez long pour ne pas jouer sur les genoux du second joueur, connaissant Nintendo, rien n'est moins sûr…

Etude de la SNES

Le design reprend (pour la version EU) le design de la SNES, mais en plus petit, j'ai vu que le Japon et les USA auront chacune leurs design d'origine, mais conserveront la même liste de jeux…

La sortie aussi rapide d'une SNES mini après le succès de la NES Mini me donne envie de faire une supposition :

Vu que des hackers avaient assez rapidement trouvé comment ajouter des jeux dans la flash sans toucher directement au Hardware, cela me laisse penser que la flash était bien plus grande que les 30 malheureux jeu de base…

Soit ils avaient prévu d'ajouter des jeux (DLC?) Soit la NES mini était tout a fait capable de faire tourner un émulateur NES et SNES.

Le décorticage de la NES mini avait donné des informations intéressantes:

AllWinner R16 SOC:

  CPU : Quad Core ARM Cortex A7(en somme 4 x le Raspberry PI 2)
  GPU : Dual Core Mali 400MP2 Open GL 2.0
  Mémoire : 256 MB DDR3
  Stockage : 512 MB NAND Flash

Ce qui est intéressant dans ce design technique est qu'en fait le AllWinner est capable d'aller jusqu'à 2 GB de DD3 et 8 GB de flash, sans aucune modification profonde de la carte.

On sait depuis longtemps qu'un Raspberry PI2 est suffisant pour faire tourner une NES ou une SNES, pour peu qu'il y ai assez de RAM; 256MB est sans doute limite, mais vu la différence de prix je m'attends à 512MB ou 1GB, idem pour le stockage.

Il faut noter que le fullset d'une NES est estimé autour des 250 MB de volume, et que la SNES est estimée quand à elle à 1.7GB.

Il est plus que certain que la SNES Mini soit en une NES mini gonflée, avec sans doute le même processeur AllWinner R16, un peu plus de RAM, pour la FLASH, je ne sais pas.. je pense que les 512MB suffirait largement (mais il n'est pas impossible qu'ils poussent la dépense jusqu'a 1 GB)

Conclusion

En conclusion, je pense qu'un Rapsberry PI3 (qui vaut +/- 50€, avec un boitier, une alimentation et une carte SD de 8 GB) un RetroPie, RecalBox ou un RetroArch peuvent donner le change… bien sur l'objet n'est pas licencié Nintendo, mais sérieusement, vu ce qui s'est passé sur la NES Mini, il pourrait en prévoir assez pour tout le monde, et annoncé d'avance qu'ils feront tout pour éviter la spéculation, mais non; ils disent “pour une durée limité” comprennez “nous allons permettre aux spéculateurs, nos amis, de commander beaucoup de SNES Mini et vous les revendre à prix d'or…. beurk….

Source : https://www.nintendo.be/fr/Divers/Nintendo-Classic-Mini-Super-Nintendo-Entertainment-System/Nintendo-Classic-Mini-Super-Nintendo-Entertainment-System-1238330.html

2021/06/13 13:55 · frater

KryoFlux : le contrôleur d'aujourd'hui pour hier

il est enfin arrivé,je vais enfin pouvoir récupérer le contenu de toutes ces choses, et plus encore quand je repasserais chez mes parents…. Mais de quoi est-ce que je veux parler?

KryoFlux

Je veux parler du contrôleur USB de lecteur de disquettes KryoFlux, capable de relire n'importe quel format (AMIGA, C64, ATARI, AMSTRAD CPC) pour autant que vous ayez des lecteurs de disquettes fonctionnels et du bon format…

Ce contrôleur a été conçu est vendu par la SPS (Software Preservation Society) pour relire n'importe quel format de disquettes. Il est vendu comme outil forensic mit aux goûts du jour.

KryoFux reprends le flambeau, là où les contrôleurs catweasel de Individuals Computer, avaient jeté le gant. Ils reprennent les bases de ce contrôleur, étendant, au passage, la liste de compatibilité quasi à l'infini, mais sans les inconvénients de ceux-ci (le besoin d'une machine en etat de marche ayant un BUS Zorro, PCI ou ISA).

Ce petit contrôleur USB se connecte sur n'importe quel ordinateur équipé d'un port USB, la suite logiciel et les drivers sont disponible s pour PC Windows (10 y compris), mac, Linux et même AmigaOS 4.0 Embarassed.

Outre une petite carte avec une connexion USB d'un coté et une connexion “floppy” de l'autre, le KryoFlux est fourni avec une suite logiciel complète : drivers (Windows, y compris Windows 10, Linux, mac et même AmigaOS 4.0), un outils en ligne de commande (pour les barbus) et une interface (en java) pour les fainéants.

Bref, je récupères mes vieilles disquettes…

Ce post n'est pas sponsorisé, mais ce petit machin m'a tellement épaté que j'ai décidé de vous en parler…

2021/05/12 22:17 · frater

AGC - Apollo Guidance Computer

Actualité (passée) oblige, tous le monde, y va de son petit truc sur l’exploit d’Apollo 11.

Personnellement, je trouve cette partie de l’Histoire de l’humanité particulièrement existante et intéressante, et de mon point de vue de petit humain,un événement sans précédent dans TOUTE l'histoire de l'Humanité.

L'ordinateur en 1960

En tant que professionnel, je ne peux que resté impressionné par la dimension de l'exploit, alors que les hommes de la NASA n'avaient RIEN pour se baser.

Il ne faut surtout pas oublier que durant les années 1960s, un ordinateur, ça ressemblait surtout à ça:

{{:misc:pasted:20210512-220413.png

Je vous présent l'ordinateur phare d'IBM dans les années 1960s, la Série IBM 360 Modèle 30, Série conçu au début de la décennie, et mise sur le marché en 1964.

A sa sortie, le modèle 30 pesait seulement 770kg, Il a eut deux grands frères plus puissant, les modèles 40 et 50 pesant respectivement 1 tonne et 3,2 tonnes), d’autres modèles (les modèles 60, 70, 90) ont fait partie du catalogue, mais n’ont jamais été construit car jamais commandés.

En 1969, le modèle le plus puissant disponible chez IBM était le 360 modèle 85, sorti en janvier 1968, il affichait un poids de 6,5 tonnes pour le processeur uniquement.

Impossible d’aller sur la lune avec un tel monstre a bord, et surtout lorsque l'on connaît la fiabilité et la consommation de ce genre de bestiaux.

AGC

Les gars de la NASA ont dû innover (comme dans beaucoup de partie du programme d’ailleurs).

et de cet innovation est né l'AGC [Apollo Guidance Computer]; des dérivés très simplifiés de l'AGC ont équipés les missiles intercontinentaux américain jusqu'au début des années 1990s.

L'AGC était tellement en avance sur son temps (logique transistor) que beaucoup de concepteurs (dont un certain Steve Wozniak) peuvent prétendre être les héritiers, notamment pour l'usage intensif des transistor et des circuits intégrés.

Aujourd’hui, je trouve dommage que l'AGC ne soit pas étudier dans les écoles, tellement c'est un ordinateur moderne par bien des aspects, mais qui par d'autres aspects est une superbe usine a gaz.

Par bien des aspects, l'AGC est sans doute le premier micro ordinateur qui a (réellement) permis de voyager au delà des frontières connues.

Quand on regarde les spécifications de l’AGC, hummm ca sent tellement bon les années 60 :

CPU 15 bits
RAM 2048 mots (de 15 bits)
ROM 36864 mots (avec switch de banque mémoire)
poids 32 Kg

Il existe une vidéo sur Youtube qui explique bien cet ordinateur, et qui démontre aussi que le développement du programme Apollo (ainsi que des éléments qui l’ont composés) s’est fait souvent de façon anarchique ; il suffit de voir le passage sur les instructions « extended » pour comprendre qu’ils ont dû ajouter plusieurs instructions non prévue à la base…

Dans cette vidéo on découvre que l'AGC avait déjà du multitâche prehemtifs (ce que Microsoft n'a mis en place que dans les années 1990) mais aussi des “machines virtuelles”, ce qui en fait un ordinateur très moderne pour un ancêtre…

2021/05/12 22:03 · frater

Back To Root

Retour aux sources...

cette catégorie n'existe pas : tutoriaux

Archives

cette catégorie n'existe pas : archives

AGI

Leisure Suit Larry

MISC

cette catégorie n'existe pas : misc

start.1620851245.txt.gz · Dernière modification: 2021/05/12 22:27 de frater