Outils pour utilisateurs

Outils du site


blogs:agc_apollo_guidance_computer

AGC - Apollo Guidance Computer

Actualité (passée) oblige, tous le monde, y va de son petit truc sur l’exploit d’Apollo 11.

Personnellement, je trouve cette partie de l’Histoire de l’humanité particulièrement existante et intéressante, et de mon point de vue de petit humain,un événement sans précédent dans TOUTE l'histoire de l'Humanité.

L'ordinateur en 1960

En tant que professionnel, je ne peux que resté impressionner par la dimension de l'exploit, alors que les hommes de la NASA n'avaient RIEN pour se baser.

Il ne faut surtout pas oublié que durant les années 1960s, un ordinateur, ça ressemblait surtout à ça:

{{:misc:pasted:20210512-220413.png

Je vous présent l'ordinateur phare d'IBM dans les années 1960s, la Série IBM 360 Modèle 30, Série conçu au début de la décennie, et mise sur le marché en 1964.

A sa sortie, le modèle 30 pesait seulement 770kg, Il a eut deux grands frères plus puissant, les modèles 40 et 50 pesant respectivement 1 tonne et 3,2 tonnes), d’autres modèles (les modèles 60, 70, 90) ont fait partie du catalogue, mais n’ont jamais été construit car jamais commandés.

En 1969, le modèle le plus puissant disponible chez IBM était le 360 modèle 85, sorti en janvier 1968, il affichait un poids de 6,5 tonnes pour le processeur uniquement.

Impossible d’aller sur la lune avec un tel monstre a bord, et surtout lorsque l'on connaît la fiabilité et la consommation de ce genre de bestiaux.

AGC

Les gars de la NASA ont dû innover (comme dans beaucoup de partie du programme d’ailleurs).

et de cet innovation est né l'AGC [Apollo Guidance Computer]; des dérivés très simplifiés de l'AGC ont équipés les missiles intercontinentaux américain jusqu'au début des années 1990s.

L'AGC était tellement en avance sur son temps (logique transistor) que beaucoup de concepteurs (dont un certain Steve Wozniak) peuvent prétendre être les héritiers, notamment pour l'usage intensif des transistor et des circuits intégrés.

Aujourd’hui, je trouve dommage que l'AGC ne soit pas étudier dans les écoles, tellement c'est un ordinateur moderne par bien des aspects, mais qui par d'autres aspects est une superbe usine a gaz.

Par bien des aspects, l'AGC est sans doute le premier micro ordinateur qui a (réellement) permis de voyager au delà des frontières connues.

Quand on regarde les spécifications de l’AGC, hummm ca sent tellement bon les années 60 :

CPU 15 bits
RAM 2048 mots (de 15 bits)
ROM 36864 mots (avec switch de banque mémoire)
poids 32 Kg

Il existe une vidéo sur Youtube qui explique bien cet ordinateur, et qui démontre aussi que le développement du programme Apollo (ainsi que des éléments qui l’ont composés) s’est fait souvent de façon anarchique ; il suffit de voir le passage sur les instructions « extended » pour comprendre qu’ils ont dû ajouter plusieurs instructions non prévue à la base…

Dans cette vidéo on découvre que l'AGC avait déjà du multitâche prehemtifs (ce que Microsoft n'a mis en place que dans les années 1990) mais aussi des “machines virtuelles”, ce qui en fait un ordinateur très moderne pour un ancêtre…

blogs/agc_apollo_guidance_computer.txt · Dernière modification: 2021/06/13 13:50 de frater